Preparer un anniversaire pour une petite puce de 4 ans, et s’emballer

Se rappeler toutes ces années d’animations, les grands jeux, les déguisements

Tous ces bons moments me sont revenus en mémoire…

Je me rappelle cette fille si timide qui passait son BAFA, qui osait a peine prendre la parole, cette fille si réservé qui s’est peu à peu ouverte et dévoilé..

Celle qui au premier cours de théâtre de sa formation (j’avais décidé d’arrêter mes études de compta pour faire de l’animation, mes parents m’avaient dit ok mais tu fais une formation professionnelle) avait fait une crise d’angoisse dans les toilettes à l’idée de devoir faire une impro devant le groupe, et qui finalement s’était tellement révélé. J’avais dû jouer un bout d’une pièce de Feydeau, et clairement je me suis éclaté, comme récompense les examinatrices m’avaient conseillé de faire du théâtre... je n’en ai jamais refait mais c’était une grande victoire personnelle.

 

Aujourd’hui devant tous ces souvenirs j’ai envie de dire Merci la vie, elle est parfois pas très sympa, il y a plein de rêves que je ne réaliserai sans doute jamais, mais elle m’a aussi tant apporté

Merci à tous ces animateurs passionnés qui ont croisés mon chemin, merci pour le partage de connaissance, merci pour la folie, merci pour les fou rires, merci pour les prépas de grand jeu des fois jusqu’à 3h du mat, merci pour les pouillages de chambre et les crasses

Merci d’avoir partagé vos connaissances, vos chansons, vos jeux

Merci de m’avoir sortie de ma coquille

Quand les anims deviennent des amis, quand les anims deviennent votre instit qui vous emmène en classe découverte, quand les colons deviennent des anims que vous formez en formation BAFA, quand vous partez pendant 6 ans avec la même colo au même endroit avec les mêmes enfants...

En préparant cet anniversaire avec l’homme, je constate que notre passion est encore là, qu’on ne pourrait pas faire un jeu sans se déguiser, et qu’à l’idée de se déguiser je me souviens de ce kiff à chaque fois... Evidement je reste timide et ça restait donc un peu stressant, mais au final c’était tellement chouette

Rentrer dans la peau d’un personnage, tantôt pirate, lutin, fée, DJ… Passer ces journées à chanter, à jouer…

Je ne regrette en rien mon changement de métier, je ne voulais pas me réveiller un jour et me rendre compte que Mr G avait 15 ans et que je n’avais rien vu passer, car le temps file à une allure dingue mais je suis là tous les jours à leur coté et ça n’a pas de prix. Evidement aujourd’hui je reste moi dans mon métier, je continue de chanter et sans doute d’être un peu taré (ceux qui suivent mes tories savent) mais c’est forcément différent avec un public de moins de 3 ans (clairement personne ne rigole à mes blagues !)

Mais je me souviens de toutes ces années avec un sourire au coin des lèvres

J’ai tellement évolué dans ce métier, j’ai appris à m’adapter à chaque situation, j’ai appris à m’imposer, j’ai aussi pris des claques pas toujours faciles à avaler mais bon il faut aussi du négatif pour évoluer

Pendant 18 mois j’ai enchainé les classes découvertes de 5 à 14 jours, je rentrais chez mois faisais des lessives, et refaisait ma valise pour repartir 2 jours après, à chaque nouveau séjour il fallait s’adapter à la demande des instits, au groupe d’enfant différent de celui d’avant, à l’équipe d’animation, au lieu… Il fallait aussi apprivoiser vite les enfants, apprendre leurs prénoms, créer un lien même pour quelques jours…

J’avais laissé le blog ces derniers temps, parce que je n’avais pas le temps, et aussi parce que la non sélection aux efluent m’a mis un coup au moral, je suis contente de revenir poser tout ça ici…

 

4777_1154539712911_1510249635_30394788_5239417_n

Les morues

DSC05671

DSC06596

 

DSC09462

IMGP1878

Sloups et glurp

Sloups et glurp